Le gainage avec votre Coach !

Dans le cadre du calendrier de l’avent faisons le point sur la place primordiale du gainage.


Quelques rappels anatomiques, notre corps peut se diviser en 3 grands compartiments : le tronc et la tête, les membres inférieurs et les membres supérieurs. Bien que nous les compartimentions pour mieux en parler notre corps est un tout et ces trois zones sont reliées par deux charnières (« les ceintures ») d’une importance majeure. La ceinture scapulaire lie le tronc, la tête et les membres supérieurs; elle est schématisée par la ligne des épaules. La ceinture pelvienne lie notre tronc et nos membres inférieurs, il s’agit de la zone du bassin.

Le gainage est une notion qui s’applique à cette dernière et révèle la capacité des muscles/tendons de la ceinture pelvienne (abdominaux, spinaux, muscles intéropelviens, etc.) à stabiliser/consolider la charpente osseuse. Nous connaissons communément le travail de gainage de maintien statique mais, même si la notion peut paraître imparfaite, notre gainage « dynamique » est sollicité à chaque instant dans chacun de nos mouvements. Ceci afin d’assurer le bon transfert des forces pour le mouvement souhaité.

Dans des situations courantes, les personnes présentant une faiblesse musculo-squelettique (manque de force, de souplesse, de coordination, d’endurance,  présence de lésions) peuvent être douloureuse au niveau lombaire (voir ailleurs si ce premier acte de douleur n’est pas pris en compte et que la douleur diffuse). Certains individus présente un risque accru de douleur dans le bas du dos :

  • les femmes enceintes qui voient leur centre de gravité modifié avec la prise de poids,
  • les travailleurs devant soulever des charges lourdes
  • ceux devant conservés des positions pendant longues heures et dont la posture se dégrade
  • les sportifs où le rachis est fortement sollicité comme certains postes de rugbyman

Ainsi, exécuter quotidiennement les exercices de gainage (en isométrie, soit sans mouvement des segments du corps entre eux) pérennisent la santé de votre dos, et à terme optimise votre force dans la gestuelle quotidienne.

Il faut noter que le travail isométrique :

  • est simple à mettre en place
  • soumet peu de contraintes articulaires
  • permet de lutter contre l’atrophie
  • évite en plus l’altération du système proprioceptif

Alors ne perdez pas une seconde et développez votre gainage, protégez votre corps !

 

 

Yann Angevin Domicil’Gym