Nouvelles pratiques de ski, nouveaux risques !

par Michel DEDIEU : Votre coach
sportif forme et santé à domicile et en entreprise

Depuis quelques années, les nouveaux sports de glisse ont envahi les pistes, snowboard, skiboard ou miniski connaissant un réel succès auprès des 8,5 millions de pratiquants de sports d’hiver en France…mais pas sans faire courir de nouveaux risques.

Attention, tient à rappeler, la Société française de chirurgie orthopédique et traumatologique (Sofcot) « le plaisir et l’attrait de la nouveauté ne doivent pas faire oublier quelques précautions pour éviter les entorses graves du genou, les traumatismes crâniens et autres fractures du poignet ».

Sensiblement identique depuis les années 90, la répartition des lésions liées aux sports d’hiver tend à évoluer avec le nombre croissant d’adeptes des nouveaux sports de glisses. En 2004, avec 1,3 million de snowboarders, cette nouvelle glisse était déjà responsable de 42 500 accidents.

Ainsi, les « traditionnelles » entorses du genou (hors l’entorse grave également appelée rupture du ligament croisé antérieur) tendent à baisser en nombre alors que les fractures de jambe et les traumatismes crâniens sont en augmentation. Les traumatismes crâniens, représentant 3% des 170 000 accidents de sports d’hiver soit plus de 5 000 personnes, sont principalement liés aux collisions, leur fréquence augmentant de 3,25 fois dans ce cas.

Le développement actuel des snowparks (espace réservé à la pratique du snowboard) ne fait qu’amplifier ce phénomène en concentrant sur un même espace des pratiquants de différents niveaux. De plus, sans aller jusqu’au traumatisme crânien, les accidents de snowboard font apparaître de nouvelles lésions : les fractures de l’avant-bras et du poignet (25% des accidents).

Quelques conseils …… suite de l’article…